Aérothermie

L’air contient toujours de la chaleur, y compris à des températures négatives. L’aérothermie consiste à exploiter cette chaleur dans l’air tout comme la géothermie consiste à exploiter la chaleur du sous-sol terrestre ou l’aquathermie celle de l’eau. Elle constitue un moyen de chauffage alternatif à l’électricité et aux autres moyens de chauffage traditionnels (bois, gaz, etc.).

L’énergie calorifique contenue dans l’air est récupérée par l’intermédiaire d’une pompe à chaleur dite aérothermique avec des cycles compression/décompression. A l’intérieur de la pompe à chaleur, un fluide frigorigène, qui a pour principale propriété de bouillir à basse température, circule à une température inférieure à celle de l’air extérieur. Les calories présentes dans cet air extérieur sont captées et transmises à l’air intérieur (pompe à chaleur air / air) ou à un circuit d’eau (pompe à chaleur air / eau) alimentant par exemple un plancher chauffant ou des radiateurs.

La performance d’un tel système peut diminuer avec la baisse de la température de l’air extérieur. Dans certains cas, un chauffage d’appoint est parfois nécessaire pour prendre le relais de ce type de pompe à chaleur. Notons que la plupart des modèles de pompes à chaleur aérothermique sont désormais réversibles et permettent également de climatiser le logement si besoin.